Méthionine biosourcée : Adisseo prépare un pilote avec TWB

Partager cet article avec :
La méthionine est utilisée dans les élevages de porcs et de poulets.

Adisseo, groupe industriel de nutrition animale, en collaboration avec le démonstrateur pré-industriel toulousain TWB, et des équipes de recherche du LISBP à l’Insa de Toulouse, annonce qu’il développera un pilote industriel de production de méthionine biosourcée par voie biotechnologique à l’horizon 2020. Pour l’heure, ce spécialiste mondial de la méthionine produit ce composé par voie pétrochimique pour des raisons économiques.

Synthacs laisse la place à Ecomet-Bio

La preuve de concept d’un passage à la biotech a pu être établie en laboratoire grâce au programme Synthacs. Soutenu dans le cadre du 1er appel à projet du Programme des Investissements d’Avenir (PIA), le programme avait pu bénéficier d’un budget global de 8M€, avec un financement par l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR). Achevé en 2017, Synthacs est désormais remplacé par le projet Ecomet-Bio sur la période 2017-2020. Projet soutenu par l’Ademe qui marque le début de l’industrialisation du procédé. Grâce à ce co-financement, Adisseo va pouvoir continuer à collaborer avec TWB (ressources humaines dédiées, mise à disposition d’équipement de pointe) mais également de recruter des chercheurs qui seront mobilisés sur le projet.

La biologie de synthèse, technologie à fort potentiel

Méthionine – Wikipedia

La technologie passe par l’utilisation de la biologie de synthèse et la production d’un synthon chimique non-naturel, l’acide 2,4 dihydroxybutyrique (DHB), à partir d’amidon de maïs. “ Partant d’une production de quelques mg du précurseur de la méthionine au démarrage du projet, celle-ci a été multipliée par plus de 1000 fois à son terme », ajoute Jean-Marie François, professeur LISBP/Insa Toulouse, responsable scientifique du projet. Mais Synthacs a aussi débouché sur deux publications dans des revues de prestige (Nature Communication, Jun 27, 8, 15828 et Metabolic Engineering, 237-245 DOI/10.1016/j.ymben.2017.12.005) et le dépôt de 3 familles de brevets sur le marché mondial par Adisseo.

D’autres acteurs de la méthionine biosourcée

Sur ce sujet de la méthionine biosourcées, rappelons que l’Allemand Evonik détient depuis 2016 le procédé mis au point par le Français Metabolic Explorer, après avoir déboursé 45 M€.

A Kerteh, en Malaisie, la société coréenne CJ CheilJedang exploite une unité de L-méthionine biosourcée qui utilise un procédé industriel de bio-fermentation innovant. Et elle s’approvisionne en méthylmercaptan auprès de groupe français Arkema qui a mis en service des installations dans la chimie du soufre sur ce même site.

Partager cet article avec :