Méthanol durable : Construction d’une unité pilote à Anvers

Partager cet article avec :
Les partenaires du projet de pilote de méthanol durable sur le Port d’Anvers (c)Port of Antwerp.

L’Entreprise Portuaire d’Anvers (Belgique) a fédéré plusieurs acteurs de la zone (Engie, Oiltanking, Indaver ou encore Helm Proman Methanol) autour d’un projet-pilote visant à la production de méthanol durable. Habituellement issu de ressources fossiles, le méthanol est une matière première utilisée pour de nombreux procédés de production chimique, allant des plaques d’isolation aux carburants. Ce qui représente une consommation de 300 000 tonnes par an sur le Port d’Anvers. Le nouveau projet vise à la production de 4 000 à 8 000 tonnes par an de méthanol durable, issu d’hydrogène et de dioxyde de carbone capturé. « Le captage de dioxyde de carbone repose sur un nouveau processus appelé Carbon Capture and Utilisation (CCU). Ce CO2 est combiné à de l’hydrogène produit à base d’énergie verte grâce à une nouvelle installation d’électrolyse. Les deux éléments forment ensemble la base idéale pour la production de méthanol durable », explique Didier Van Osselaer, responsable du projet au sein de l’Entreprise Portuaire d’Anvers.

Tendre vers un port zéro carbone

Outre la réduction des émissions de CO2 dans l’air (une tonne en moins pour une tonne de méthanol produite), ce projet permet également de diminuer l’empreinte écologique du port : en effet, le méthanol produit pourra servir de carburant pour alimenter les remorqueurs sur le site. La volonté du site d’Anvers étant de s’orienter davantage vers les sources d’énergie alternatives, et de devenir à terme un port neutre en carbone.

Partager cet article avec :