Matériaux biosourcés : Partenariat entre Covestro et Genomatica

Partager cet article avec :
Le centre de recherche et d’innovation de Genomatica à San Diego.

Le spécialiste allemand des polymères Covestro a noué une collaboration de R&D avec la société américaine Genomatica. Ce partenariat « de long terme » a pour objectif la mise au point de matériaux de performance issus de ressources renouvelables. Cette démarche d’utiliser du carbone issu de plantes permettrait non seulement de diminuer les émissions de CO2 mais aussi de fermer le cycle du carbone, permettant ainsi de s’orienter vers une économie circulaire. « Être capable de progressivement de sourcer des matériaux clés de ma biomasse est essentiel pour rendre notre secteur moins dépendant aux matières premières fossiles et aux fluctuations de marché », explique Klaus Schäfer, directeur de la technologie chez Covestro.

Des expertises complémentaires

Cette collaboration va faire appel aux compétences respectives des deux partenaires. D’une part, Genomatica va déployer son savoir-faire dans le développement de bioprocédés d’échelle industrielle pour la production de produits chimiques. Ce qui a permis à l’Américain par exemple de produire du butylène glycol par fermentation de biomasse, qu’il commercialise depuis février 2018 sous la marque Brontide. D’autre part, Covestro apportera son expertise dans les procédés chimiques et le développement d’applications, et son approche d’innovation durable. Ainsi, le groupe allemand a développé plusieurs produits d’origine renouvelable, tels que son polyuréthane thermoplastique issu de CO2 lancé sur le marché en octobre 2018, ou encore son isocyanate biosourcé pour revêtements automobiles Desmodur eco N, récompensé du prix Materialica Design+Technology 2018 du salon eMove360°.

Partager cet article avec :