Lignine : Bloom lève 2,9 M€ et signe un accord avec Yokogawa

Partager cet article avec :

La société Bloom Biorenewables, qui conçoit et fabrique des procédés de bioraffinerie de dérivés lignocellulosiques, a sécurisé son financement d’amorçage grâce à l’investissement de Yokogawa Electric Corporation. Cette levée de fonds, dont le montant total s’élève à 2,9 millions d’euros, permettra d’achever le projet pilote de fractionnement de la biomasse de Bloom, et de conclure des accords de prévente avec des acteurs des industries du textile, de l’emballage et des parfums. Yokogawa, spécialiste de l’automatisation des processus de production industrielle, a également signé un accord de coopération pour la commercialisation de la technologie de Bloom. « Cette nouvelle collaboration contribuera à renforcer les interactions avec les grands groupes industriels, à favoriser l’internationalisation et, à terme, à accélérer l’entrée sur le marché, qui sont tous des facteurs essentiels pour lutter contre le changement climatique et avoir un impact significatif », a déclaré Rémy Buser, p-dg de Bloom.

Une alternative au pétrole

La méthode d’extraction de la lignine développée par Bloom utilise des molécules stabilisantes dont le rôle est d’empêcher la lignine de se condenser pendant l’extraction. Cette technologie sera éprouvée dans une unité pilote, dont le projet a été lancé en janvier 2020 au sein des installations de l’HEIA (haute école d’ingénierie et d’architecture) de Fribourg, en Suisse. « Etant donné l’appétence du marché pour les produits durables, l’industrie chimique traditionnellement focalisée sur le pétrole se tourne progressivement vers des ressources alternatives telles que la biomasse. Yokogawa est reconnu pour son savoir-faire dans l’automatisation des procédés de production industriels et compte parmi ses clients de nombreux acteurs de la chimie », a commenté Florent Héroguel, directeur de l’exploitation chez Bloom. La lignine étant riche en molécules d’intérêts, Bloom espère que sa technologie permettra de faire de cette biomasse une véritable alternative au pétrole. Elle présente un fort potentiel de réduction des émissions de CO2. « Yokogawa vise à contribuer aux objectifs de développement durable de l’ONU à travers ses activités commerciales principales, et la bioéconomie est un domaine prioritaire dans notre cadre commercial à long terme. La lignine a un énorme potentiel sur le long terme en tant que substitut du pétrole, et nous espérons que, ensemble, nous pouvons contribuer à l’utilisation accrue de la biomasse en intégrant la technologie exceptionnelle de Bloom et les décennies d’expérience de Yokogawa dans l’industrie », a déclaré Tsuyoshi Abe, vice-président et chef du Marketing chez Yokogawa. « Grâce à la collaboration avec Bloom, Yokogawa se positionne sur le marché de la valorisation de la biomasse (en particulier la lignine), en forte croissance, et ambitionne de développer des procédés dans cette direction », a conclu Florent Héroguel.

 

Partager cet article avec :