Les fibres de Lenzing sont biodégradables dans l’eau, le sol et le compost

Partager cet article avec :
Stefan Doboczky, p-dg de Lenzing.

Le groupe autrichien Lenzing a reçu, par le biais du laboratoire indépendant Organic Waste Systems (OWS), la confirmation de la biodégradabilité complète de ses fibres. Les fibres de viscose, Modal et Lyocell produites par le groupe sont biodégradables dans tous les environnements naturels et industriels : dans le sol et le compost ainsi que dans les eaux douces et marines. Un point important a été soulevé par le groupe : la biodégradabilité de leurs fibres dans l’eau contrairement aux fibres synthétiques en polyester. En effet, ces dernières posent problème pour les stations de traitement des eaux usées, et sont de potentiels déchets marins, augmentant ainsi les risques de pollution.

Un moyen de lutte contre la pollution plastique

« Le groupe Lenzing applique un modèle d’entreprise véritablement circulaire, basé sur la matière première bois renouvelable, pour produire des fibres biodégradables qui reviennent à la nature après utilisation. Ce cycle complet constitue le point de départ de la valeur fondamentale de la durabilité intégrée à la stratégie de notre entreprise et constitue la raison d’être de notre société », a déclaré Stefan Doboczky, directeur général du groupe Lenzing. Les industries du textile sont confrontées à d’énormes défis en matière de déchets, notamment avec les fibres issues de matières plastiques. C’est pourquoi les fibres biodégradables constituent une véritable alternative pour lutter contre la pollution.

Partager cet article avec :