Le transfert immunitaire via le lait maternel amélioré par des algues marines

Partager cet article avec :

L’entreprise spécialisée dans les solutions naturelles algo-sourcées, Olmix, en collaboration avec l’institut national de la recherche agronomique (INRA) a réalisé des tests à l’aide d’un modèle in vivo de cellules épithéliales intestinales de cochettes en fin de gestation. Cette étude, dont les résultats ont été publiés dans le Journal of Veterinary and Animal Science, montre que les algues marines permettent d’améliorer le transfert immunitaire via le lait maternel. Ce programme de recherche avait pour but d’évaluer l’effet adjuvant de leur produit MSP Immunity dans un programme de vaccination contre la rhinite atrophique.

Des extraits d’algues qui augmentent la quantité d’anticorps

Ces tests ont montré que les polysaccharides sulfatés (MSP IMMUNITY) présents dans certaines algues modulaient la production de médiateurs de l’immunité impliqués dans la prolifération, la différenciation et la migration des cellules immunitaires. Ils ont également prouvé que ces extraits d’algues pouvaient augmenter le contenu de certains anticorps dans le colostrum et dans le lait maternel, au début et tout le long de la période de la lactation.

Une diminution de la mortalité porcine

De plus, additionner cet ingrédient dans l’alimentation de la femelle pourrait améliorer le transfert de l’immunité lactogène, et ainsi protéger les porcelets nouveau-nés contre les infections. Cet ingrédient permettrait de diminuer l’utilisation d’antibiotiques dans les élevages porcins, ainsi que de réduire de 11 % la mortalité des nouveaux-nés au cours de la première semaine.

Par Gaëlle Viudez

Partager cet article avec :