Jetfuel : Renmatix et Gevo s’allient pour développer des produits plus rentables

Partager cet article avec :
Liqueur de sucre produite par Renmatix.

Produire des carburants pour l’aéronautique à partir de sucres cellulosiques, c’est l’ambition du duo Gevo/Renmatix qui vient de signer un accord de développement. Dans la balance, Renmatix doit placer son procédé Plantrose qui consiste à produire des sucres cellulosiques à « coûts abordables ». Il convertit des matières premières cellulosiques telles que du bois, des résidus agricoles ou d’autres matières premières cellulosiques. De son côté, Gevo apporte sa technologie Gift pour la transformation de sucre en alcool, dont l’isobutanol, puis en hydrocarbures, dont le jet fuel, l’isooctane, le paraxylène et l’isooctène.

Viser la rentabilité commerciale

Cet accord visant à évaluer « la faisabilité commerciale de la mise au point de carburants renouvelables à faible teneur en carbone à partir de matériaux cellulosiques » intervient à un moment où les raffineurs mondiaux et les transporteurs aériens s’efforcent de réduire leurs propres émissions de gaz à effet de serre en cherchant à conclure des accords à grande échelle pour la fourniture de carburants renouvelables.
Dans leur communiqué, le partenaires citent une étude de Research and Markets qui estime que le marché des biocarburants automobiles connaît une croissance rapide, qui devrait atteindre plus de 195 milliards de dollars en 2023, contre 119 milliards en 2017. De la même façon, la demande en carburants durables pour l’aviation augmente. Selon l’Association du transport aérien international (IATA), la demande supplémentaire devrait augmenter de 3 milliards de gallons par an (11 Mm3).

Renmatix est une entreprise innovante qui s’est déjà alliée à de nombreux autres partenaires, dont BASF, AkzoNobel ou encore Total. Le milliardaire Bill Gates, en personne, avait également investi 14 millions dollars dans la société en 2016.

Partager cet article avec :