InnovaFeed va récupérer l’énergie fatale de Kogeban

Partager cet article avec :
InnovaFeed produit des protéines pour l’alimentation animale à partir de larves de mouches.

La start-up spécialisée dans l’élevage et l’exploitation d’insectes InnovaFeed va démarrer d’ici à fin 2020 la « plus importante unité d’élevage d’insectes dans le monde ». Cette usine, installée à Nesle (Somme), va fonctionner en symbiose industrielle avec les acteurs locaux déjà présents, comme la centrale de cogénération biomasse de Kogeban. Ce partenariat permet à Kogeban d’optimiser son rendement thermodynamique en récupérant l’énergie fatale jusqu’alors non valorisée. Autrement dit, la centrale de cogénération biomasse sera en mesure de récupérer certains flux d’énergie perdue, tels que la chaleur. Cette énergie fatale valorisée alimentera le site picard d’InnovaFeed, et représentera 60 % de ses besoins en énergie. « Nous avons co-conçu, avec notre partenaire Picardie Biomasse Energie (PBE), un système complet de récupération de chaleur fatale assurant 60 % des besoins énergétiques totaux d’InnovaFeed à Nesle », a expliqué Clément Ray, co-fondateur d’InnovaFeed. Les 40 % restant proviendront d’énergie produite localement à partir de la biomasse.

Ce projet d’économie circulaire permet également la création et la pérennisation d’emplois dans le bassin des Hauts-de-France. En effet, Kogeban s’approvisionne à 100 % en bois forestier provenant d’exploitations certifiées PEFC, dans un rayon de 100 kilomètres. Cette démarche permet la création de 60 emplois indirects. InnovaFeed ayant pour objectif de produire 15 000 tonnes de protéines d’insectes par an, il devrait à terme créer 110 emplois.

Partager cet article avec :