Ingrédients cosmétiques : Le LabCom BioTechAlg inauguré en Bretagne

Partager cet article avec :
Etude du comportement des microalgues chez Greensea.

Le 26 octobre dernier le LabCom BioTechAlg a été inauguré officiellement dans les locaux de l’Institut Universitaire Européen de la Mer alors qu’il a déjà démarré ses activités depuis quelques mois. Ce nouveau Laboratoire Commun, labellisé par l’Agence Nationale de la Recherche en 2017 et soutenu à hauteur de 300000 euros, est issu de la rencontre entre le Laboratoire des Sciences de l’Environnement Marin (Lemar UMR 6539 – Université de Bretagne Occidentale) et la société productrice de microalgues Greensea, avec le soutien de la SATT Ouest Valorisation. Son objectif est d’identifier de nouvelles molécules issues des microalgues en utilisant les plateformes de criblage haut débit de biomasses marines de Lemar (BIODIMAR et Lipidocéan). Ces composés encore inconnus sont d’un intérêt stratégique majeur pour l’industrie cosmétique et agro-alimentaire : à terme, ils pourront par exemple remplacer des conservateurs chimiques posant de nombreux problèmes de santé publique.

« Les microalgues, confrontées à une forte compétition intra et inter-spécifiques en milieu naturel, ont développé un arsenal original de systèmes de défense et de molécules impliquées dans la communication chimique (Quorum Sensing). Ces molécules jouent un rôle majeur dans le contrôle des populations microbiennes, dans les défenses anti-oxydantes et dans la modulation de nombreuses activités enzymatiques » expliquaient les partenaires lors de l’élaboration de leur projet.

===> Voir la vidéo du projet

Un développement rapide des microalgues adapté à une exploitation industrielle

De plus, les microalgues ont l’avantage de présenter un développement cellulaire rapide, permettant une production de biomasse en quantité suffisante pour des exploitations industrielles.Elles peuvent être cultivées en conditions contrôlées, et permettent des rendements de production stables et élevés, ainsi que la possibilité de tester des situations métaboliques très variées.

Le projet BioTechAlg vise à explorer la relation entre des conditions maîtrisées de croissance de différentes souches de microalgues, y compris dans des conditions de stress, et la diversité des métabolites produits, dont certains présenteront des activités biologiques d’intérêt.

Partager cet article avec :