Global Bioenergies : Changement au Conseil d’administration et nouveau cap

Partager cet article avec :
Marc Delcourt, président de Global Bioenergies.

Le groupe de biotechnologies industrielles Global Bioenergies a annoncé un changement au sein de son Conseil d’administration. Le mandat de Philippe Marlière, co-fondateur de la société, arrivant à terme, celui-ci a décidé de s’engager dans de nouvelles activités. Il sera remplacé par Nicolas Cordier, ancien p-dg de Make Up For Ever, filiale du groupe LVMH. Cette nomination traduit un changement de cap pour la société. « Bienvenue à Nicolas Cordier : le centre de gravité de la société se déplace vers la commercialisation de produits dans le domaine de la cosmétique, et le Conseil d’administration s’ajuste en ce sens », a commenté John Pierce, président du Conseil d’administration de Global Bioenergies.

Spécialisé dans la production d’isobutène biosourcé, Global Bioenergies se destinait à l’origine dans la production de carburant biosourcé. « L’isobutène est une molécule plate-forme, dont on peut dériver de nombreux produits, et en premier lieu des carburants. Mais le prix du pétrole reste bas, et le moment des biocarburants n’est pas encore venu », explique Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies. Avant d’ajouter : « L’isobutène peut également être utilisé en cosmétique. Il y a une réelle demande en produits naturels et le domaine des cosmétiques sera le premier secteur industriel à s’affranchir totalement du pétrole. Le niveau actuel de production de notre démonstrateur à Leuna (Allemagne) et de notre unité pilote à Pomacle (Marne) est suffisant pour fournir plusieurs millions d’unités de produits cosmétiques par an. Cela représente une valeur marché d’environ 40 millions d’euros. »

Ce changement de cap n’implique donc pas d’investissement important pour la société, qui espère une commercialisation prochaine. Une bonne nouvelle quand on sait qu’en avril 2020, l’entreprise envisageait de supprimer une dizaine de postes, sur un total de 57 employés. « Global Bioenergies a été très silencieux ces derniers mois. Nous préparons soigneusement notre plan de commercialisation », a ajouté Marc Delcourt. La société n’abandonne pas pour autant son activité dédiée aux biocarburants. « Nous continuons de travailler sur le sujet du bio-kérosène, pour préparer l’avenir », conclue Marc Delcourt.

Partager cet article avec :