Gevo veut garantir la traçabilité de ses biocarburants grâce à la blockchain

Partager cet article avec :

Le producteur américain de biocarburants Gevo a annoncé le 5 novembre la signature d’un accord de développement avec la société Blocksize Capital. Cette société basée en Allemagne fait partie des entreprises à la pointe de la technologie DLT, communément appelé blockchain. DLT est un outil qui permet le suivi des données concernant un produit et de toutes les transactions qui lui sont associées. Gevo et Blocksize ont découvert la possibilité d’associer les indicateurs clés de la durabilité aux litres de carburants, et par conséquent assurer une traçabilité des produits jusqu’à présent invisible.

Une traçabilité numérisée

« Depuis des années nous surveillons la durabilité des fermes et leurs pratiques agricoles qui fournissent des produits à nos installations, et nous devons continuer à le faire à mesure que nous nous développons. Nous suivons également la quantité et le type d’énergie utilisés dans la production de nos produits. Un utilisateur final qui achète de l’essence devrait pouvoir simplement accéder aux données et savoir d’où proviennent ces [litres] et à quoi ressemble leur profil de durabilité », a expliqué Patrick Gruber, p-dg de Gevo. Le but du producteur de biocarburants, qui cherche à les rendre toujours plus durables, est de mettre en place un système qui permette de récompenser la chaîne de valeur des biocarburants pour améliorer leur durabilité. Les données associées à certaines mesures clés de la durabilité pourraient être numérisées via une blockchain et pourraient par conséquent conduire à la création de jetons ou à ces attributs. « Le DLT offre de nombreuses possibilités de suivre de manière plus efficace les attributs de durabilité dans toute la chaîne de valeur, car il évite de « jouer à des jeux » liés aux indicateurs clés. […] Les carburants renouvelables à très faible teneur en carbone ou à zéro émission nette sont un bon point de départ pour développer ce type de logiciel et d’outils », a déclaré Christoph Impekoven, fondateur et directeur général de Blocksize Capital GmbH.

Partager cet article avec :