Fibres moulées: Stora Enso investit 5 M€ sur son site d’Hylte Mill

Partager cet article avec :
Les matériaux en fibres moulées de Stora Enso servent à la fabrication d’emballages alimentaires à usage unique. (c)Stora Enso

Le papetier scandinave Stora Enso a annoncé un investissement à hauteur de cinq millions d’euros pour bâtir une ligne de production sur son usine suédoise d’Hylte Mill. Cette installation va lui permettre d’accroître sa fabrication de produits en fibres moulées, élaborés à partir de pulpe de bois certifiés FSC et PEFC provenant de Suède et de Finlande. « Cet investissement est une autre étape dans notre transformation visant à remplacer le plastique et les autres matériaux d’origine fossile avec des alternatives recyclables et renouvelables », déclare Sohrab Kazemahvazi, vice-président de la business unit Formed Fiber de Stora Enso mise en place pour l’occasion.

Une production pilote de 50 Mt/an

Dans un premier temps, une production annuelle pilote de 50 millions de tonnes est prévue, capacité qui est amenée à s’accroître en fonction du marché. Alternatifs aux matériaux plastiques d’origine fossile, ces matières en fibres moulées de Stora Enso ne contiennent aucun plastique, et s’avèrent totalement renouvelables, recyclables et biodégradables. Elles sont mises en forme par un procédé de moulage de pulpes de bois traitées par des procédés chimiques et thermomécaniques (CTMP). Ces matériaux trouvent notamment des applications dans l’emballage alimentaire à usage unique : bols, verres, couvercles, assiettes, etc. Selon le groupe scandinave, les premiers produits en fibres moulées devraient être disponibles sur le marché à la fin de l’année 2019.

Un récent investissement sur le site

Le site d’Hylte Mill de Stora Enso a déjà fait l’objet d’investissements dernièrement. En août 2018, le papetier scandinave a déboursé 7 M€ pour construire un centre de compétences dans le domaine de composite, comprenant un laboratoire, une unité pilote, un showroom et un ateliers de tests. En outre, cette enveloppe a servi à l’installation d’une unité de broyage pour la production de ses composites à base de bois DuraSense. D’une capacité de production totale de 15 000 t/an, le site d’Hylte Mill avait nécessité un investissement initial de 12 M€.

 

Partager cet article avec :