Fibres de carbone biosourcées : un pilote à Lacq en 2019

Partager cet article avec :
ChemStart’up va accueillir le pilote de fibres de carbone biosourcées de Canoe.

Au cœur du bassin industriel de Lacq, la plateforme Chemstart’up s’agrandit. Un chantier pour la construction de 2 nouveaux bâtiments, reliés par une rotonde, vient de démarrer pour une mise en exploitation au 2ème semestre 2019. Ces bâtiments de 1600 m2 sont destinés au centre technologique Canoe qui s’était déjà installé sur Chemstart’up en 2017 lors d’une première extension. Cette fois, Canoe prévoit d’installer deux pilotes uniques en France qui vont permettre de développer une filière sur les fibres de carbone à bas coût biosourcées et sur les composites à matrices thermoplastiques nanostructurées. Le coût de l’opération est estimé à 1,6 M€, financé à 82% par la région Nouvelle Aquitaine et le solde par la Communauté de Communes Lacq-Ortez (CCLO).

Pour l’heure, la plateforme Chemstart’up abrite 5 sociétés et laboratoires communs employant 40 chercheurs et techniciens. Lorsque les 2 nouveaux bâtiments seront exploités, la plateforme comptera près de 70 personnes. Et de nouveaux projets pourraient encore voir le jour. C’est ce qui a conduit la CCLO à engager des négociations en vue de l’acquisition d’une parcelle agricole contiguë de 2,2 hectares pour permettre de nouvelles extensions avec 3500 m2 de bâtiments supplémentaires. Selon les projections, Chemstart’up pourrait atteindre un effectif de 100 personnes à l’horizon 2020.

 

Partager cet article avec :