FDCA : Nouveau financement pour la future usine d’Avantium

Partager cet article avec :
Des bouteilles en PEF à 100% biosourcé, utilisant la technologie YXY d’Avantium.

Le spécialiste néerlandais de la chimie renouvelable Avantium a annoncé le 8 janvier la signature d’une lettre d’intention pour implanter sa future usine de FDCA (acide furane dicarboxylique) aux Pays-Bas. La société a également conclu une lettre d’intention avec le consortium régional de la province de Groningen pour un financement de l’usine à hauteur de 30 millions d’euros. Cette future usine sera implantée à Chemie Park Delfzijl, à proximité de son démonstrateur de mono-éthylène glycol (MEG) démarré en novembre dernier. La société et le consortium régional estiment que cette usine sera une étape importante pour la transition de l’industrie chimique : passer de ressources fossiles à des matières premières durables.

Un financement complet d’ici à fin 2020

« Avantium et Groningen partagent l’ambition de soutenir la transition vers une économie circulaire. Parallèlement à l’innovation accrue que l’usine phare apportera à la région, l’usine Avantium créera plus de 60 emplois hautement qualifiés et offrira d’importantes opportunités d’emploi indirect », a déclaré Nienke Homan, ministre régionale de la province de Groningen. Cette future usine, dont la capacité de production sera de 5 000 tonnes par an de FDCA biosourcé, devrait entrer en fonctionnement en 2023. La composition définitive de ce financement est à déterminer au cours des prochains mois, mais comprendrait des subventions, des capitaux propres et de la dette. « Nous sommes ravis d’avoir franchi une autre étape importante dans le processus de financement d’Avantium Renewable Polymers [filiale d’Avantium, ndlr] pour son usine phare de FDCA. Avec la subvention PEFerence et les investissements d’Avantium, nous sommes en bonne voie d’attirer le financement de l’usine, que nous souhaitons avoir en place avant fin 2020 », a commenté Tom van Aken, p-dg d’Avantium.

Partager cet article avec :