Evonik développe une plateforme de fermentation de collagène

Partager cet article avec :
Evonik investit dans les biotechnologies.

Le chimiste allemand Evonik a annoncé le 17 mars le développement d’une plateforme de fermentation visant à produire du collagène. Cette protéine, dont la fonction est de conférer aux tissus une résistance mécanique à l’étirement, sera produite via un processus de fermentation dépourvu de matériaux d’origine animale ou humaine. « Il s’agit sans doute de notre plus grande percée en matière d’innovation ces dernières années : une plateforme de production de collagène via la fermentation qui peut efficacement remplacer l’utilisation de collagène d’origine animale sur les marchés pharmaceutique, médical et de la culture cellulaire », a déclaré Thomas Riermeier, vice-président et directeur général de l’activité Santé d’Evonik. 

Des compétences supplémentaires

Le collagène développé par Evonik présente une structure à triple hélice et d’autres propriétés biologiques qui imitent les nombreux attributs du collagène d’origine animale, principalement utilisé, sans pour autant les risques allergènes ou de transmission de pathogènes. La protéine, développée par le chimiste allemand, peut ainsi interagir de manière fiable avec les cellules et tissus et être facilement absorbée ou remodelée par l’organisme. Cette plateforme, qui offre un niveau de pureté élevé facilement reproductible à l’échelle commerciale, vient compléter les avancées biotechnologiques liées à la fermentation du groupe, telles que la production de biosurfactants et d’acides gras riches en oméga-3 issus d’algues 

Partager cet article avec :