Ethanol cellulosique : la technologie Celluapp retenue pour une bioraffinerie en Finlande

Partager cet article avec :
Sekab utilise des résidus de bois pour produire du bioéthanol.

En 2021, la bioraffinerie de Nordfuel devrait ouvrir ses portes à Haapavesi dans le nord de la Finlande. L’installation, opérée par la société Kanteleen Voima, produira du bioéthanol et du biogaz pour le secteur des transports à partir de résidus de bois tendre (généralement des conifères), ce qui représente un investissement de 150 millions d’euros.

C’est la société suédoise Sekab, producteur d’éthanol depuis 1909, qui doit fournir sa technologie Celluapp de production d’éthanol de deuxième génération. La société a développé une plateforme technologique qui permet d’extraire les sucres cellulosiques et la lignine des résidus forestiers ou agricoles, en les transformant en biocarburants ou en produits chimiques renouvelables. La technologie peut être utilisée dans de nouvelles bioraffineries ou pour convertir des installations existantes. Depuis le mois de mars de cette année, Sekab est d’ailleurs entrée en phase de démonstration pour sa technologie Celluapp.

Une valorisation énergétique de la lignine

Outre du bioéthanol et du biogaz, l’unité produira de la lignine qui sera ajoutée à du fumier pour alimenter la centrale électrique de la ville de Haapavesi.

Pour rappel, en 2016, avec Global Bioenergies, Sekab avait compté parmi les partenaires d’un consortium suédois dont l’objectif était d’étudier l’implantation d’une usine de conversion des produits et résidus forestier en isooctane biosourcé, un biocarburant obtenu à partir de la dimérisation du bio-isobutène, dans le cadre du programme Bio-Based Gasoline Project de l’Agence suédoise de l’énergie.

Les chiffres clés de la bioraffinerie Nordfuel

  • Capacité bioéthanol : 65 000 tonnes par an, soit 400 000 voitures fonctionnant au carburant E10.
  • Capacité biogaz : 250 GWh par an, équivalant à une utilisation de 30 000 voitures.
  • Capacité en lignine : 230 000 tonnes par an.
  • Capacité fumier : 64 000 tonnes par an.
  • Investissement : 150 millions d’euros
  • Début des opérations : 2021.
  • Site : Haapavesi se trouve à proximité immédiate de la centrale électrique, à 120 km au sud d’Uleåborg, dans le nord de la Finlande.
Partager cet article avec :