Emballages : Stora Enso lance la production de produits en fibres formées

Partager cet article avec :
Les matériaux en fibres moulées de Stora Enso servent à la fabrication d’emballages alimentaires à usage unique. (c)Stora Enso

Le papetier finlandais Stora Enso a annoncé le 24 septembre le début de production de produits en fibres formées pour l’emballage alimentaire dans son usine de Hylte en Suède. Ce début de production fait suite à l’investissement de mars 2019 du Finlandais qui correspond à une augmentation de capacité de production de 50 millions de tonnes par an de fibres moulées, issues de pulpe de bois. La gamme PureFiber de Stora Enso est fabriquée sans plastiques ni substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS), ce qui offre une véritable alternative pour les emballages alimentaires. « La demande du marché pour les produits en fibres formées s’accélère et ces produits offrent une solution unique pour répondre à cette demande. Les plastiques à usage unique sont déjà interdits dans de nombreux pays et les PFAS dans les applications alimentaires sont de plus en plus contrôlés par les autorités sanitaires. Cette montée en puissance marque notre première étape dans la mise sur le marché d’une nouvelle génération de produits en fibres formées durables et sûrs », a déclaré David Ekberg, vice-président exécutif de la division des solutions d’emballage chez Stora Enso. Pour faire face à l’augmentation de la demande pour ce type de matériaux, le papetier investit dans une ligne de production supplémentaire à Hylte, ainsi qu’à Qian’an (Chine). Le montant de l’investissement n’a pas été révélé, mais la capacité annuelle de production des deux sites sera d’environ 115 millions d’unités de produits.

La technologie de barrière proposée dans les emballages de Stora Enso a été mise au point grâce au partenariat signé fin 2019 avec HS Manufacturing et sa technologie Protean. Les deux sociétés sont ainsi en mesure de mettre sur le marché une solution recyclable et biodégradable qui confère aux emballages des propriétés d’étanchéité à l’eau, la graisse et à l’huile. Elle peut être appliquée notamment dans les articles de restauration à usage unique. Une analyse de cycle de vie aurait montré que cette gamme de produits à empreinte carbone environ 75 % inférieure aux emballages conventionnels.

Partager cet article avec :