Emballages durables : Smurfit Kappa lance une réflexion mondiale

Partager cet article avec :

Le producteur d’emballages en papier et carton Smurfit Kappa organise des journées de réflexion mondiale sur les solutions d’emballages durables. S’inscrivant dans l’initiative Better Planet Packaging, créée en 2018 par l’entreprise, ces journées ont pour objectif de réunir les entreprises de tous les secteurs confondus afin de discuter d’un emballage le plus respectueux possible de l’environnement. Cette réflexion se fait sur l’ensemble de la chaîne de production, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à la fin de vie du produit. Ce questionnement semblait nécessaire à la société car les emballages représentent 40 %  de la demande de plastiques en Europe, et « le carton est l’une des [alternatives] les plus prometteuses ». « Le respect de l’environnement est une de nos préoccupations clés, mais nous ne pouvons mener seuls ce travail de sensibilisation. C’est pourquoi nous avons organisé ces ateliers avec nos clients, pour réfléchir avec eux à l’emballage de demain tout en prenant en compte l’ensemble de leurs enjeux et contraintes », a déclaré Jean-Christophe Bugeon, p-dg de Smurfit Kappa.

Une initiative internationale qui séduit

Les journées Better Planet Packaging ont été initiées en octobre 2019 et réunissent les clients de Smurfit Kappa de nombreux domaines (industrie, distribution, logistique…). Le 21 novembre dernier, cette action a réuni simultanément 800 clients dans 30 pays en Europe, Amérique du Nord et Amérique latine. En France, ces journées rencontrent un franc succès, l’entreprise a donc décidé de poursuivre ce programme en organisant 10 sessions d’ici à février 2020. 180 clients devraient être présents aux rendez-vous. Toujours dans le cadre de l’initiative Better Planet Packaging, Smurfit Kappa a lancé en 2019 un appel à projets Better Planet Packaging Design. Deux projets ont été récompensé à cette occasion : la structure en filet à base de papier visant à sécuriser des charges de différentes tailles et formes sur les palettes d’Eric Hass, concepteur freelance allemand, et l’isolant thermique à base de pâte à papier entièrement compostable et recyclable de Kerstin Fischbacher, étudiante de l’académie des beaux-arts de Vienne.

Partager cet article avec :