Du fromage pour produire de l’énergie

Partager cet article avec :
Le petit lait permet de produire du biogaz

La crèmerie Wenslaydale, dans le comté de Yorkshire (Royaume-Uni), produit du biogaz à partir de son fromage. Elle utilise les co-produits de son fromage, notamment le lactosérum, pour réaliser une digestion anaérobie et ainsi obtenir du biogaz. Les produits de cette crèmerie seule devraient suffire à fournir 10 000 MWh d’énergie thermique par an, de quoi alimenter 800 foyers en énergie. Le lactosérum sera collecté par la société North Yorkshire et livré à une usine locale. Cette unité de production utilisait déjà les glaces de récupération : ce combustible est obtenu grâce à une digestion anaérobique.

Un procédé déjà utilisé à travers le monde

Les anglais ne sont pas les seuls à exploiter les co-produits du fromage. En France, où les variétés de fromages sont innombrables, une centrale électrique située à Albertville, et mise en fonctionnement en 2015, alimente 15 000 foyers par an grâce au petit-lait. Et ce procédé est utilisé dans différents pays tels que l’Italie, le Canada, le Mexique, les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande. En Argentine, des scientifiques chercheraient à développer un procédé de fabrication d’éthanol à partir de fromage. Dans ce pays, 9 millions de tonnes de petit-lait sont produites par an, et les deux-tiers en sont jetés.

Partager cet article avec :