DMC Biotechnologies réussit son essai pilote aux Pays-Bas

Partager cet article avec :
Les acides aminés sont très utilisés en alimentation animale. @Shutterstock

DMC Biotechnologies annonce qu’elle a réussi à produire avec succès de la L-alanine, son produit phare, à l’échelle pilote. La société américaine développe un procédé de production de cet acide aminé par voie fermentaire à partir de sucre, grâce à son savoir-faire en ingénierie métabolique. Les essais ont été conduits dans des installations du centre technique Bioprocess Pilot Facility (BPF), installé à Delft aux Pays-Bas, dans un fermenteur de 3 m3. DMC assure qu’elle a atteint ses indicateurs clés de performance. En particulier, la société insiste sur la robustesse de son procédé. Dans son communiqué, elle fait état d’une défaillance technique d’une soupape d’admission pendant l’exécution de la fermentation qui a entrainé une déviation du protocole. Ceci aurait dû faire échouer l’essai pilote. Pour autant, la souche et le processus n’ont pas été sensiblement affectés par cette déviation. Selon DMC, « la plupart des bioprocédés actuels auraient été irrécupérables ».

Matt Lipscomb, p-dg et co-fondateur de DMC, a déclaré : « Une production à l’échelle pilote réussie est une étape importante vers la commercialisation complète de la L-alanine qui aura lieu plus tard cette année. Nous savions que notre procédé de contrôle métabolique dynamique était robuste. Cela a été prouvé par des conditions de fonctionnement réelles dans l’usine pilote de BPF. »

Produire à bas coût

La robustesse de procédé est un élément clé de la stratégie de DMC qui vise à produire un large panel de molécules avec des coûts de production réduits. Dans son portefeuille, on trouve de nombreux acides aminés, dont la L-alanine qui pourrait être commercialisée d’ici à la fin de l’année, ainsi que des acides organiques et esters, des terpénoïdes comme le limonène et le géraniol.

La société est un spin-off de l’université de Duke, basée à Durham (Caroline du Nord).   Installée sur deux site Durham et Boulder (Colorado), DMC a levé jusqu’à présent 15 M$, grâce notamment à la participation des fonds Capricorn Partners et Sofinnova.

Partager cet article avec :