Deux nouvelles start-up rejoignent le TWB

Partager cet article avec :
Le village de start-up de l’EFIB a accueilli 24 sociétés innovantes.

A l’occasion de la tenue à Toulouse d’une nouvelle édition de l’EFIB (European Forum for Industrial Biotechnology & the Bioeconomy), TWB, co-organisateur de l’événement avec l’association Europabio, en a profité pour annoncer l’arrivée dans ses locaux de deux nouvelles start -up : iMEAN et Green Spot Technologies.

iMEAN propose des analyses de modèles in silico d’organismes vivants pour des sociétés de biotechnologies et la recherche académique. Les services d’iMEAN incluent l’optimisation de bio-procédés, le design en biologie de synthèse pour la microbiologie industrielle, la sélection virtuelle de plantes d’intérêt agronomique, et un package clé en main combinant biologie des systèmes et Intelligence Artificielle (IA). Sa valeur ajoutée repose sur la délivrance de solutions brevetables (IP). « Nous développons un modèle de prestataire de service pour des clients qui veulent produire une molécule d’intérêt. Nous intervenons en amont dans la phase de design du microorganisme avec un algorithme qui va tester des millions de combinaisons et optimiser le design » souligne Rémi Peyraud, CEO de cette société crée début septembre sur la base de 10 ans de travaux de recherche académique.

Green Spot Technologies est spécialisée dans la conversion optimale des coproduits de fruits et légumes en produits à haute valeur ajoutée. L’utilisation de substrats à moindre coût et de la fermentation assure la production de produits alimentaires alternatifs fonctionnels et naturellement sains. Les produits transformés deviennent des farines à haute teneur en protéine, en fibres, à faible calories, sans gluten et riche en vitamines, minéraux et anti–oxydants naturels. Initialement basée en Nouvelle Zélande, l’agence d’attractivité de Toulouse Métropole a aidé à l’implantation de la start-up à Toulouse.

Six start-up abritées par le TWB

En intégrant TWB, ces jeunes pousses pourront bénéficier d’un équipement de pointe, d’une expertise de haut niveau et d’un large réseau d’experts académiques et industriels dans le domaine des biotechnologies, avec notamment d’importantes connexions avec l’Insa de Toulouse. Tout comme les 4 start-up déjà hébergées par TWB : EnobraQ, Pili, MicroPep Technologies et Biotech Fine Chemical France. Grâce à l’accompagnement du démonstrateur toulousain, elles ont pu lever au global près de 100 M€ de fonds.

Pour être accompagnée par TWB, une start-up doit avoir un vrai potentiel. « Nous ne sommes pas dans la démarche d’un incubateur » souligne Pierre Monsan, président fondateur de TWB. « Nous accompagnons des entreprises lorsque nous jugeons que les technologies sont très intéressantes ». Aussi pour accueillir les nouveaux entrants, TWB va devoir pousser les murs, transformer des bureaux en laboratoires et louer de nouveaux locaux pour y installer de nouveaux bureaux. Tout cela en attendant un déménagement dans des locaux en cours d’aménagement sur le campus de l’Insa.

Fortement engagé dans le développement de start-up, TWB a participé en tant que co-organisateur de l’EFIB à la création d’un premier village de start-up qui a pu mettre en lumière 24 entreprises. Pour sa part, TWB va organiser en février prochain à Toulouse la deuxième édition de la journée ‘TWB Start-up day’, dont l’objectif est de créer des synergies entre les jeunes pousses, les industriels et les investisseurs.

Partager cet article avec :