Des produits chimiques 100 % biosourcés pour la production de papier et carton

Partager cet article avec :

Le chimiste finlandais Kemira prend part à un projet de quatre ans financé par l’Union Européenne pour développer des produits chimiques biosourcés à 100 %, à partir de matières premières renouvelables. Ce groupe de travail a également pour objectif de développer de nouveaux moyens pour améliorer l’efficacité de production des usines de pâte à papier, en utilisant plus de biomasse provenant du bois.

Le programme Bio Based Industries (BBI JU) a financé ce projet, démarré en mai 2019, à hauteur de 5,9 millions d’euros, soit 61,5 % du budget total. Ce programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne fait partie des nombreux projets visant à développer le secteur de la bio-industrie durable en Europe. En plus de Kemira, différentes organisations prennent part à ce projet : Ecohelix, Avantium Chemicals BV, Metgen Oy, Novamont Spa, Fundacio Universitaria Balmes, Graanul Biotech Ou et Spinverse.

Des papiers et cartons sans polymères fossiles

« La production de pâte à papier produit des flux secondaires, considérés jusqu’à présent comme de faible valeur », déclare Veli-Matti Vuorenpalo, responsable des processus et projets mondiaux chez Kemira R&D. « Les partenaires du projet cherchent à changer cela et à permettre une utilisation plus holistique et durable de la biomasse issue du bois. Nous constatons qu’il existe un potentiel important pour améliorer l’efficacité des ressources et la circulation des matériaux dans le processus et pour remplacer les matières premières d’origine fossile par des sources renouvelables. » Durant ce programme de recherche, les membres du projet vont effectuer des essais à l’échelle de la démonstration dans une usine de pâte à dissoudre. Par exemple, Ecohelix fournira et exploitera l’unité de démonstration, tandis que Kemira aura pour rôle d’évaluer la faisabilité technique et économique des offres de bioproduits du projet. L’objectif principal étant de développer des polymères chimiques entièrement biosourcés pour la production de papier et carton afin de compléter voire remplacer les polymères dérivés du pétrole, sans préciser lesquels.

Partager cet article avec :