Dérivés terpéniques et résiniques : DRT sur le point d’être cédé par Ardian?

Partager cet article avec :
DRT produits des dérivés terpéniques et résiniques issus de pin (Crédit: DRT)

Le fonds d’investissement Ardian préparerait la vente du spécialiste français des dérivés terpéniques et résiniques issus du pin DRT. Selon plusieurs sources dont Reuters, l’opération pourrait être lancée avant la fin de l’année, et valoriser l’entreprise à près de 2 Mrds €. DRT n’a pas souhaité s’exprimer sur ce sujet. Ardian avait, en 2017, valorisé le spécialiste français de la chimie du végétal à 1 Mrd € en prenant une participation de contrôle dans la société. Cette entreprise, qui emploie 1350 personnes, réalise un chiffre d’affaires annuel de 550 M€, et approvisionne en produits chimiques à très haute valeur ajoutée plus d’une vingtaine de secteurs industriels dont la parfumerie, les détergents, les adhésifs ou encore les chewing-gums.

Des nouvelles unités de production

Cette annonce intervient alors que deux investissements, ayant pour objectif d’anticiper la croissance des secteurs d’activités de la société et de renforcer ses capacités d’approvisionnement, sont en cours depuis le mois de septembre. Le premier investissement réalisé par DRT devrait permettre la construction d’une nouvelle unité de production de résines terpènes phénoliques à Lesperon (Landes). Cette usine devrait permettre une augmentation de la capacité de production de résines terpéniques de 50 %  à compter de 2020. Le deuxième investissement prévoit la construction d’un site de production de résines colophanes hydrogénées sur le site Vielle Saint-Girons (Landes). Cette nouvelle usine, dont la technologie de pointe permettra la fabrication de « produits aux niveaux d’hydrogénation les plus élevés du marché », devrait être opérationnelle au premier semestre 2021. Cette unité à venir positionne DRT comme fournisseur international de premier plan de colophanes hydrogénées, avec des capacités en France et aux Etats-Unis.

Partager cet article avec :