Dépollution : Bioinspir lève 1 M€

Partager cet article avec :

Bioinspir, la start-up issue du laboratoire ChimEco, a annoncé la sécurisation d’un financement de près d’un million d’euros pour accompagner sa première phase commerciale. Spécialiste de la synthèse des molécules pour la chimie fine par écocatalyse, la jeune société Bioinspir est une société deeptech dont l’un des objectifs est de dépolluer les effluents industriels à l’aide de plantes. Le laboratoire ChimEco travaille sur les capacités d’absorption hors norme de métaux d’intérêt par des plantes spécifiques. Il ainsi pu mettre au point des catalyseurs à partir de cette biomasse chargée en éléments métalliques. C’est grâce à ces travaux qu’est né Bioinspir.

Une technologie qui séduit

 « Ce financement nous permet d’accroître nos capacités sur nos deux principales technologies : la biosorption et la plateforme d’écocatalyse, nous permettant ainsi de satisfaire les attentes toujours plus importantes en molécules biosourcées et procédés écologiques de la chimie fine », a commenté la directrice générale adjointe de Bioinspir, Sophie Moal. Pour sécuriser ce financement, la société a notamment réalisé une levée de fonds auprès de TF Participations, le véhicule d’investissement dédié au financement des strat-up deeptech issues du start-up studio de Techno Founders. De plus, la société bénéficie de la bourse French Tech Emergence (BFTE) proposée par Bpifrance. Enfin, la technologie de Bioinspir a su convaincre : l’entreprise est lauréate du concours d’innovation i-Nov financé par le programme d’investissement d’avenir (PIA) dans la catégorie « Industrie et agriculture éco-efficientes », visant à promouvoir les filières industrielles tournées vers la transition écologique et énergétique.

Partager cet article avec :