Cyrene : après la mise en service de FC5, Circa travaille sur une unité FC6

Partager cet article avec :
Le Cyrene pressenti pour remplacer la NMP.

La société de biotechnologie Circa Group a annoncé que son usine de démonstration FC5 est maintenant en service, ouvrant ainsi la voie à un approvisionnement régulier en solvant biosourcé Cyrene de Circa.

FC5 est une entité commune de Circa et de l’entreprise norvégienne papetière Norske Skog, située en Tasmanie, en Australie. Désormais mise en service et exploitée avec succès, l’unité FC5 commence à produire en continu du Cyrene pur à 99%, un solvant non toxique fabriqué à partir de déchets de cellulose certifiés et renouvelables.

Le Cyrene est une alternative aux solvants aprotiques dipolaires traditionnels, utilisés en grandes quantités – plus d’un million de tonnes par an – et soumis à une pression réglementaire intense en raison de leur toxicité.

Circa, partenaire du projet BBI ReSolve

Dans l’Union européenne, Circa est partenaire du projet BBI ReSolve, qui vise spécifiquement à remplacer le NMP, un solvant dérivé de ressources fossiles, classé dans la catégorie des substances extrêmement préoccupantes (SVHC) en vertu de la réglementation européenne Reach.

Le Cyrene est vendu dans le monde entier par l’intermédiaire des distributeurs tels que Merck/Sigma Aldrich et Will & Co.

Tony Duncan, PDG et cofondateur de Circa Group, a déclaré : « Le développement des nouvelles technologies est toujours un défi. Après des années de travail acharné, nous sommes ravis que l’unité FC5 soit maintenant en service, ce qui nous permet de fournir du Cyrene de manière fiable et en plus grande quantité pour les tests de produits dans le monde entier, en particulier en Europe. Circa se concentre désormais sur le développement de FC6 – une plus grande usine de taille commerciale. « 

Partager cet article avec :