Covid-19 : Les biocarburants subissent la crise

Partager cet article avec :

La crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus a été particulièrement ressentie par le secteur de la mobilité. Selon le tableau de bord des biocarburants de l’IFP Energies Nouvelles révélé le 14 septembre, la demande en biocarburants a subi une des plus sévères crises depuis leur mise sur le marché. Cette chute est une répercussion de la crise pétrolière engendrée par la crise sanitaire. L’éthanol, particulièrement utilisé dans les transports routiers et le transport de passagers, est le biocarburant qui a subi la forte baisse au niveau mondial. Les États-Unis et le Brésil ont connu une baisse drastique de leur production. Plus d’un tiers des unités de production d’éthanol américaines sont à l’arrêt, et seulement un quart fonctionnent à plein régime.

En Europe, la baisse est moindre : la demande en éthanol a baissé de 13 % alors que la demande en biodiesel n’a baissé que de 7 %. Lors de cette crise, les huiles de cuissons usagées ont été des ressources sous tension : en effet, la fermeture des restaurants a rendu l’approvisionnement difficile. Malgré cette baisse mondiale de la demande, les niveaux d’investissements restent relativement stables. « Si certains projets initialement prévus en 2020 ont pu être reportés, plusieurs annonces se sont néanmoins déjà concrétisées avec des niveaux d’investissements potentiellement proches des niveaux observés entre 2016 et 2018 », a déclaré l’IFP Energies nouvelles dans son tableau de bord annuel du marché des biocarburants.

Partager cet article avec :