Covid-19 : le dégoulottage d’une raffinerie de Neste retardée

Partager cet article avec :
Unité de production de Biodiesel de Neste.

Suite à la déclaration de l’état d’urgence par le gouvernement finlandais, le producteur de biocarburants Neste est contraint de reporter le dégoulottage majeur de son site de Porvoo (Finlande). En raison des mesures prises par le Gouvernement, seuls les travaux de maintenance critiques et les inspections réglementaires pourront être réalisés sur ce site entre les mois d’avril et de juin 2020. L’objectif principal de l’entreprise « est d’assurer la sécurité de ses employés, clients, sous-traitants et autres partenaires externes, ainsi que d’assurer la continuité des opérations de raffinage et donc de sécuriser l’approvisionnement des clients ». Ce site de production d’huiles obtenues par transformation microbienne de déchets et résidus, en fonctionnement depuis 2012, devait être révisé cette année. La planification des travaux sera mise à jour d’ici à la fin du troisième trimestre 2020.  

Neste avait estimé l’impact négatif des travaux de rénovation à 220 millions d’euros sur le résultat opérationnel comparable de la société pour 2020. L’impact négatif estimé de la première phase de travaux s’élèverait à 85 M€ sur le chiffre d’affaires comparable de la société, mais l’environnement commercial crée de l’incertitude. Les autres travaux devraient être finalisés en 2021, et leur impact négatif sera estimé, au plus tard, en février 2021. 

Partager cet article avec :