Covid-19 : Gevo se serre la ceinture

Partager cet article avec :
Démonstrateur de Silsbee au Texas.

Le producteur américain de biocarburants a suspendu le 31 mars son activité sur le site de Luverne (Minnesota, Etats-Unis) pour faire face à la crise économique actuelle engendrée par l’épidémie du Covid-19. Dans le cadre de cette suspension d’activité, la société a « pris la décision difficile » de licencier 30 de ses employés, aussi bien sur le site de Luverne qu’au siège social de Gevo à Englewood dans le Colorado. Les salariés dont le salaire dépasse un certain seuil « ont accepté une réduction de leur salaire de 20 % pour les trois prochains mois », cette démarche ayant vocation à permettre l’économie de plusieurs millions de dollars de liquidité par la société. La production de carburants renouvelables réalisée jusque-là par Agri-Energy, filiale de Gevo à Luverne, sera assurée sur le site de Silsbee au Texas. « L’impact du Covid-19 sur les prix de l’éthanol donne une idée claire qu’à court terme, nous avons malheureusement dû licencier des employés », a déclaré Patrick Gruber, p-dg de Gevo. La société précise que le développement de son activité Hydrocarbures est maintenu, tout comme le projet d’agrandissement et de réduction de l’empreinte carbone du site de Luverne. Pour ce faire, le groupe travaille sur l’obtention des financements nécessaires. « Nous mettons tout en œuvre pour obtenir les fonds nécessaires à la construction de Luverne, et nous prévoyons qu’un deuxième site produira les volumes prévus sous contrat pour une livraison en 2023/2024. Les contrats pour de grandes quantités d’hydrocarbures continuent d’avancer, ce qui indique que les clients regardent au-delà de la perturbation actuelle du marché vers l’avenir, où les carburants renouvelables seraient en demande », a ajouté Patrick Gruber.

Partager cet article avec :