Covid-19 : Cristal Union oriente sa production de bioéthanol vers le grade pharma

Partager cet article avec :
Installations de Cristal-Union sur le site de Bazancourt-Pomacle.

Face à la propagation du virus Covid-19, le producteur français de bioéthanol Cristal Union a décidé d’arrêter la production de bioéthanol courant pour se consacrer à la production de grade pharma sur son site d’Arcis-sur-Aube (Aube). Cette distillerie, normalement destinée à la production de bioéthanol pour les biocarburants, proposera désormais des produits labélisés Biocidal et PharmEthyl, confirmant ainsi leur destination à l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies.

Il s’agit de grades de bioéthanol, dits « surfins », qui ont fait l’objet d’une distillation supplémentaire ou rectification pour éliminer des impuretés de type méthanol qui subsistent dans les biocarburants. Le bioéthanol est alors obtenu avec une teneur en eau de 4%. Il s’agit donc d’alcool à 96°. Ce grade surfin est également utilisé en cosmétique et agroalimentaire. La qualité pharma est accompagnée d’une documentation et traçabilité, avec validation de lots, dans le cadre d’un protocole audité par les autorités de santé (ANSM).

Le groupe Cristal Union apporte ainsi une réponse concrète et immédiate à l’explosion de la demande pour ce type d’alcool, en particulier des clients à la recherche de produits désinfectants, à l’image de la déclaration du groupe LVMH dimanche 15 mars qui se lance dans la production de gels hydroalcooliques. Ainsi que les officines, désormais habilitées à produire ce type de gels. Il précise par ailleurs que la production de bioéthanol courant sera maintenue sur le site de Cristanol (Marne), mais en moindre proportion.

Pour mémoire, Cristal Union est le 1er producteur de bioéthanol français et le 3ème européen avec une production de 600 000 m3 par an sur 3 sites de production.

Partager cet article avec :