Covid-19 : Cosmetic Valley lance un appel à la production de gel hydroalcoolique

Partager cet article avec :
Le groupe LVMH livre gratuitement du gel hydroalcoolique à l’AP-HP. – (c) @romaindejorna

Depuis le 13 mars, sur arrêté ministériel, les entreprises de la filière cosmétique sont autorisées à convertir une partie de leur outil de production afin d’assurer une production en grands volumes de gel hydroalcoolique afin de faire face à la crise sanitaire provoquée par le Covid-19. Christophe Masson, directeur de Cosmetic Valley, a donc immédiatement réagi en mettant en place une plateforme à dimension nationale chargée de mettre en relation les entreprises en capacités de fournir du gel hydroalcoolique, et les établissements médicaux qui en ont besoin, ou dont les réserves sont trop faibles. Pour Marc-Antoine Jamet, président de Cosmetic Valley, « la situation est claire. Le président de la République a souligné, à juste titre, qu’il y avait une urgence de guerre. Une filière qui atteint l’excellence lorsque les temps sont calmes ne peut rester l’arme au pied devant une crise qui multiplie les malades et plonge les Français, tous les Français, dans l’angoisse. Nous avons reçu vendredi l’autorisation de fabriquer du gel hydroalcoolique. Nous en avons les capacités industrielles. Nous en avons la volonté. » Moins de 24 heures après la mise en place de la plateforme, de nombreuses entreprises ont répondu présent en suivant les initiatives de L’Oréal et LVMH. Les propositions, émanant de PME, affluent de plus de 50 entreprises situées dans toutes les régions de France. 

Partager cet article avec :