Covestro développe une fibre textile à partir de CO2

Partager cet article avec :

Le spécialiste allemand des polymères, Covestro, a mis au point une fibre élastique textile à base de CO2. Ce projet, en partenariat avec l’université RWTH d’Aachen (Allemagne), est le deuxième projet de recherche de l’entreprise à utiliser le CO2 produire des fibres. Cette solution permettrait de remplacer partiellement le pétrole, utilisé comme matière première, dans la production de fibres textiles élastiques. « C’est une approche très prometteuse pour permettre une utilisation toujours plus large du dioxyde de carbone en tant que matière première alternative dans l’industrie chimique qui élargit la base de matières premières », déclare le Dr Markus Steilemann, p-dg de Covestro. « Notre objectif est d’utiliser le CO2 dans un nombre croissant d’applications dans un processus d’économie circulaire. » Déjà utilisées dans la production de mousse pour matelas et de revêtements de sols sportifs, les fibres élastiques constituées de cardyon (composé chimique constitué partiellement de CO2) sont aujourd’hui exploitées dans l’industrie textile.

Un procédé de production durable

Ces fibres sont fabriquées à partir de polyuréthane thermoplastique (TPU) à base de CO2, selon la technique de filage à l’état fondu : le TPU est fondu, puis pressé en fil très fin avant d’être transformé en un fil de fibre interminable. Contrairement à la méthode de filage à sec, utilisée traditionnellement pour produire des fibres synthétiques élastiques, le filage à l’état fondu évite l’utilisation de solvants nocifs pour l’environnement. De plus, cette méthode permet d’incorporer du dioxyde de carbone dans le matériau de base, ce qui diminue son empreinte carbone par rapport à la fibre traditionnelle. « Le matériau à base de CO2 pourrait constituer une alternative durable aux fibres élastiques conventionnelles dans un avenir proche », affirme le professeur Thomas Gries, directeur de l’institut de technologie textile de l’université RWTH d’Aachen. « Grâce à notre expertise en développement industriel et en transformation, nous pouvons conjointement mener à la création d’une nouvelle base de matières premières pour l’industrie textile. » En effet, Covestro et ses partenaires développent le processus de production de leur nouvelle fibre à une échelle industrielle et visent une commercialisation.

Partager cet article avec :