Cosmétique : Amyris produit de la silice végétale

Partager cet article avec :
La silice provient traditionnellement du dragage du sable. – (c)DR

Le spécialiste américain des ingrédients durables Amyris a lancé une silice d’origine végétale. Cet ingrédient, largement utilisé dans les produits cosmétiques et de soins personnels, est fabriqué à partir de cendres de canne à sucre. Traditionnellement, la silice provient du dragage du sable, un procédé non renouvelable, très énergivore et grand émetteur de CO2. La silice produite par Amyris, Biosilica, étant issue de la biomasse est renouvelable et moins émetteur de dioxyde de carbone. La société Leaf Resources produisait également de la silice végétale comme coproduit de son procédé de déconstruction de la lignocellulose en sucres, Glycell.

Selon plusieurs analyses, 10 % des produits cosmétiques colorés lancés au cours des cinq dernières années contiennent de la silice. Il s’agit d’un marché évalué à 87 milliards de dollars d’ici à 2025, et dont le taux de croissance annuel est estimé à 6 %. Biosilica est également une alternative aux microbilles de plastiques qui sont progressivement retirées de nombreux produits cosmétiques. Biosilica est actuellement disponible auprès des industriels pour échantillonnage, et la production commerciale devrait commencer en 2021.

Partager cet article avec :