Corbion s’engage résolument à réduire ses émissions de carbone

Partager cet article avec :

L’expert néerlandais de l’acide lactique et de ses dérivés Corbion a annoncé le 11 octobre un objectif ambitieux de réduction de son empreinte carbone. En effet, le groupe espère réduire d’un tiers ses émissions de carbone liées à la production de ses produits – énergie, matières premières essentielles et transport – d’ici à 2030, par rapport à l’année de référence qui est 2016. Pour quantifier un objectif audacieux mais réaliste, Corbion a fait appel au SBTi (Initiative sur la base des objectifs scientifiques), une collaboration entre le CDP (anciennement le Carbon Disclosure Project), le Pacte Mondial des Nations unies, le World Resources Institute et le WWF, afin de fixer des objectifs de réduction de l’empreinte carbone conformes à l’accord de Paris. A ce jour, plus de 670 entreprises ont répondu à l’appel de cette initiative, et seulement 276 ont reçu l’approbation du SBTi.

Une feuille de route claire

« En tant qu’entreprise d’ingrédients durables, Corbion est déjà profondément impliqué dans le développement de solutions durables qui aident nos clients à réduire leur empreinte carbone en réduisant le gaspillage alimentaire et leur utilisation de produits chimiques d’origine fossile. Mais nous devons faire plus », a déclaré Olivier Rigaud, directeur général de Corbion. Et pour atteindre ses objectifs, la société a élaboré une feuille de route décrivant les actions clés, dont certaines sont déjà en cours d’application : passer à 100 % d’électricité renouvelable d’ici à 2030 ; mettre en œuvre des projets d’économie d’énergie sur les sites de production ; sélectionner la technologie la plus économe en énergie disponible lors du remplacement des équipements ; mettre en place un programme de R&D visant à identifier les opportunités d’intégration de la chaleur, d’électrification et de recyclage ; et mettre en place des partenariats avec des fournisseurs de matières premières clés afin de réduire conjointement les émissions de CO2.

Partager cet article avec :