Corbion mise sur l’acide lactique et les dérivés d’algues

Partager cet article avec :
Installations de Corbion en Thaïlande (acide lactique, lactides). (c)Corbion

Le groupe néerlandais Corbion a profité de la publication de ses résultats préliminaires pour l’exercice 2019 le 29 janvier pour dévoiler plusieurs décisions stratégiques. La société a indiqué un investissement de 190 millions de dollars dans une unité d’acide lactique d’une capacité de 125 000 t/an à Rayong en Thaïlande. Cette installation devrait entrer en service en 2023 et alimentera l’usine de production d’acide polylactique (PLA) que Corbion exploite en coentreprise avec Total. « Le PLA se développant mieux que prévu, l’urgence d’augmenter notre capacité de production d’acide lactique n’a fait que s’accroître. La nouvelle usine sera basée sur notre technologie innovante et exclusive sans gypse. Cette nouvelle technologie renforcera encore notre position de producteur d’acide lactique à moindre coût et selon les normes de durabilité les plus strictes », commente Olivier Rigaud, directeur général de Corbion.

Poursuivre l’engagement sur les ingrédients algaux

Dans le cadre de sa revue stratégique, Corbion a également annoncé sa volonté de s’engager davantage sur le domaine des ingrédients à base d’algues, en particulier sur les acides gras omega-3 et les protéines (sur lesquelles il collabore avec Nestlé). En 2019, la vente de ce type d’ingrédients a connu « une croissance significative ». Cependant, elle s’avère mais moins rapide qu’espérée, comme en témoigne l’adoption lente de son produit phare AlgaPrime DHA en tant qu’alternative de l’huile de poisson pour le secteur aquacole. Cette croissance réduite a généré une dépréciation hors trésorerie, avec un impact sur le résultat net de -25 millions d’euros. « La conquête de nouveau territoires avec des ingrédients novateurs va de pair avec des échéances de succès qui sont intrinsèquement difficiles à prévoir. À l’avenir, nous serons plus sélectifs dans nos marchés cibles et nous réduirons considérablement le coût des ingrédients à base d’algues », déclare Olivier Rigaud.

Un exercice financier 2019 en progrès

Corbion a détaillé les résultats préliminaires de son exercice 2019, en attendant la publication du bilan définitif prévue pour le 9 mars prochain lors du Capital Markets Day. En 2019, le chiffre d’affaires s’est accru de 8,8 % en glissement annuel, atteignant 976, 4 millions d’euros. L’Ebitda ajusté s’élève à 145,9 M€, en hausse de 10,9 % par rapport à l’exercice précédent. Corbion a vu l’ensemble de ses activités progresser. Les ventes de la division Ingredient Solutions se sont accrues sur l’année de 7,2 %, à 909,7 M€, porté par l’agroalimentaire (685,8 M€, +10 %). En revanche, les produits biochimiques ont régressé de 0,5 % (à 223,8 M€) et de 3,5 % en volume. L’autre division, Innovation Platforms a vu son chiffre d’affaires net s’établir à 66,7 M€, en hausse de 36,7 % notamment sous l’impulsion des ventes d’acide lactique via la coentreprise Total Corbion PLA. « Les résultats préliminaires (non audités) de l’exercice fiscal 2019 ont dépassé notre plus récente feuille de route pour la division Ingredient Solutions, tandis que l’activité Innovation Platforms a performé comme nous l’attendions », précise Olivier Rigaud.

Partager cet article avec :