Catalyse : Collaboration entre le LabCom GreenCare et l’Université de Yale

Partager cet article avec :
Patrick Piot, directeur général de Demeta.

Le LabCom GreenCare fondé par Demeta et l’Université de Rennes 1 a paraphé un accord de collaboration avec le Centre de chimie et d’ingénierie vertes de l’université de Yale. Ce partenariat vise à développer une technologie de production de composés chimiques d’intérêt industriel, tels que des monomères et des colorants à base de carbone 100 % biosourcé. Pour ce faire, cette collaboration d’au moins deux ans va s’appuyer le procédés catalytique développé par le LabCom GreenCare et élargir son application aux substrats issus de la lignine grâce aux développements des équipes du professeur Paul Anastas de l’Université de Yale. « En 2016, Vincent Escande (ndlr : directeur du LabCom GreenCare) a passé 12 mois au sein de notre laboratoire à Yale. C’est avec plaisir que nous reprenons notre partenariat pour poursuivre notre travail autour du clivage de diols et d’alcènes, et de développer des produits chimiques issus de lignine », précise Paul Anastas (Université de Yale).

Une technologie catalytique brevetée récemment

Le LabCom a développé une technologie catalytique de coupure oxydante d’alcènes, alternative à l’ozonolyse. « Des discussions initiales de travail ont confirmé le potentiel de notre technologie de clivage et l’intérêt important du marché pour une alternative sûre à l’ozonolyse », explique Patrick Piot, directeur général de Demeta. De plus, cette technologie de coupure oxydante s’avère moins polluante et moins onéreuse que les procédés traditionnels. Breveté en 2018, il permet de produire plus aisément des dérivés ayant des applications dans le domaine des plastifiants, lubrifiants, monomères pour polyesters et polyamides, mais aussi dans le domaine de la cosmétique et des intermédiaires pharmaceutiques.

 

Partager cet article avec :