Carbiolice vient gonfler les rangs de l’ACDV

Partager cet article avec :
François Monnet (Solvay) est le président de l’ACDV.

L’Association Chimie Du Végétal (ACDV) a annoncé le 5 février l’arrivée d’un nouvel adhérent, la start-up Carbiolice. Cette jeune société, créée en 2016, a mis au point un procédé permettant d’accélérer la biodégradabilité des plastiques d’origine végétale (PLA). Cette adhésion se fait à deux ans des premiers objectifs du Pacte national pour les emballages plastiques, qui engagent les signataires à mettre en place 60 % d’emballages réutilisables, recyclables ou compostables en 2022 et 100 % en 2025. « Carbiolice a mis au point une solution enzymatique qui permet au plastique d’origine végétale (PLA) de devenir 100 % compostable, sans aucun résidu, ni toxicité pour les sols. Notre adhésion à l’ACDV est donc une évidence puisque nous avons à cœur de co-construire une filière du plastique biosourcé compostable avec les acteurs de la chimie du végétal pour répondre aux enjeux environnementaux et réglementaires », a expliqué Nadia Auclair, présidente de Carbiolice.

En rejoignant l’ACDV, Carbiolice contribue à la structuration de cette filière industrielle et renforce de cette façon le rôle de l’association en tant qu’interlocuteur représentatif et naturel auprès des pouvoirs économiques et politiques. « L’ACDV est très fière d’accueillir Carbiolice parmi ses membres, et confirme par là même son rôle de soutien au développement de la chimie du végétal et des bioproductions, et de structuration de cette filière innovante en plein essor. Carbiolice est une nouvelle illustration de l’apport de la chimie du végétal à l’économie circulaire et à l’émergence d’une société durable », a déclaré François Monnet, président de l’ACDV.

Partager cet article avec :