Cannabinoïdes : Amyris signe un contrat de 255 M$ pour développer une voie biotech

Partager cet article avec :
Amyris développe des produits par voie biotech à partir de la fermentation de sucre de canne. Crédit Syngenta.

Amyris vient de signer le plus gros partenariat de son histoire pour le développement, la licence et la commercialisation de cannabinoïdes. Si le nom du partenaire reste confidentiel, le montant ne l’est pas. Il est annoncé à 255 millions de dollars (sans compter les redevances importantes une fois les produits commercialisés). L’accord prévoit un paiement initial, le reste étant lié à des étapes clés attendues au cours des 12 à 36 mois suivant la signature d’un accord définitif qui est prévu d’ici à la fin mars.

A l’origine de ce partenariat, on retrouve la plate-forme technologique No Compromise d’Amyris basée sur la biotechnologie. Cette dernière a été conçue pour pouvoir développer et mettre sur le marché des produits dérivés de canne à sucre, de façon plus rapide et plus économique que n’importe quelle autre société.

Des succès commerciaux à la chaîne

Et Amyris a déjà de nombreux succès commerciaux à son actif, comme un traitement de première ligne contre le paludisme recommandé par l’Organisation mondiale de la santé, de nombreux produits dans les domaines des arômes et des parfums, des soins personnels, de la santé et du bien-être. Dernier produit en date, Amyris a mis au point avec succès un nouvel édulcorant sans calorie, doté de meilleures qualités gustatives que la concurrence, permettant à tous, y compris aux personnes souffrant de diabète et d’obésité, de profiter de la douceur du sucre sans les inconvénients des édulcorants ni l’amertume des dérivés de la stevia. Ce produit est devenu le leader des ventes en volume dans la catégorie des édulcorants naturels. C’est le produit en plus forte croissance du portefeuille d’Amyris.

Partager cet article avec :