Butylène glycol biosourcé: Genomatica produit ses premiers lots commerciaux

Partager cet article avec :
Genomatica
Installation de fermentation de sucres chez Genomatica.

La société américaine Genomatica a annoncé le 15 janvier la première production commerciale de butylène glycol biosourcé. Commercialisé sous la marque Brontide, le groupe a fabriqué 21 lots de produits de haute pureté (plus de 99,9 %) en cinq semaines, soit un total de plus de 600 tonnes. Cette production va être distribué par les partenaires commerciaux de Genomatica, à savoir Daicel, Azelis, Viachem ainsi que 250 formulateurs du secteur de l’hygiène personnelle. « Genomatica sait comment produire à grande échelle des ingrédients biosourcés issus de ressources renouvelables. Cela signifie que les formulateurs peuvent élaborer davantage de produits naturels et se différencier », indique Damien Perriman, vice-président de la division Spécialités chimiques de Genomatica. Le butylène glycol est un alcool en C4 utilisé en cosmétique comme agent humectant ainsi que pour masquer l’odeur ou l’arôme d’un produit. Il permet également d’améliorer la texture et de conférer des propriétés antimicrobiennes. En outre, il est utilisé comme solubilisant pour les extraits de plantes, les arômes et les parfums.

Une production par voie fermentaire

Les lots commerciaux de Brontide de Genomatica ont été produits en partenariat avec une usine italienne du groupe Novamont, partenaire de longue date de l’Américain. La production du butylène glycol s’effectue via la fermentation de sucres présents dans les matières végétales. La production du Brontide par voie fermentaire permet de s’affranchir du butylène glycol fossile, synthétisé via une réaction d’aldolisation d’acétaldéhyde, un produit classé comme toxique, irritant et cancérigène.

Partager cet article avec :