Braskem développe son premier solvant à base de ressources renouvelables

Partager cet article avec :
Braskem
Braskem est un pétrochimiste brésilien, n°3 mondial du butadiène.

Le pétrochimiste brésilien Braskem a annoncé le 23 juillet avoir développé un nouveau solvant à base de ressources renouvelables. Fabriqué à partir de sucre de canne, l’HE-70S vient renforcer le portefeuille de produits chimiques de spécialité de l’entreprise, fortement engagée dans le développement de solutions durables et innovantes. Ce nouveau solvant oxygéné présente une toxicité moindre et un pouvoir de solvabilité supérieur à celui des solvants fossiles classiques. L’HE-70S aura des applications dans différents segments comme les encres, les diluants et les adhésifs. « Notre objectif est d’offrir aux clients la possibilité d’innover et de se distinguer dans le secteur », a déclaré Claudia Madrid, responsable des ventes chez Solvents Business de Braskem. « Nous travaillons pour maintenir des relations étroites afin de mieux comprendre les défis de nos clients et de répondre au mieux à leurs besoins, notamment en personnalisant les solutions permettant d’optimiser leurs performances sur le marché. » Cette solution a déjà été adoptée dans les processus de production de certains de leurs clients.

Des produits biosourcés pour capter le carbone

Au Brésil, la production annuelle d’hydrocarbures et de solvants oxygénés est d’environ 700 000 tonnes. C’est pourquoi Braskem cherche à offrir des alternatives pour assurer une croissance durable à l’industrie du pays. Conformément à cette vision stratégique de promotion des produits chimiques verts, les bioproduits développés par la société peuvent être utilisés comme un outil pour capter le carbone de l’air, contribuant ainsi à la réduction des émissions de gaz à effets de serre.

L’HE-70S est le premier produit développé par le Solvents Laboratory, inauguré par Braskem en 2018 dans la région de São Paulo. « Depuis l’inauguration du laboratoire, nous avons progressé dans les recherches déjà effectuées en interne et nous sommes arrivés à ce nouveau produit qui servira une partie importante de la chaîne de valeur », a ajouté Claudia Madrid.

Partager cet article avec :