Biotechnologies industrielles : TWB dresse son bilan en 2018 et affiche ses ambitions

Partager cet article avec :
Les laboratoires du TWB sont dédiées aux biotechnologies industrielles. (c)TWB/Baptiste Hamousin

La plateforme Toulouse White Biotechnology (TWB) a présenté le 4 avril son bilan d’activité pour l’année 2018, qu’elle qualifie de « couronnée de succès ». Sur cette période, la structure de biotechnologie industrielle a mené 60 projets dont 40 totalement nouveaux. Parmi ceux-ci, 65 % correspondent à des contrats industriels, qui ont permis de générer un chiffre d’affaires de 8,3 millions d’euros en 2018 et un volume de contrats signés supérieur de +40 %  par rapport à l’année précédente. En outre, TWB a contribué à des projets de recherche (17 %) et des projets « divers » (18 %) tels que des programmes européens. Parmi les collaborations emblématiques de 2018, nous retrouvons le partenariat avec Adisseo, qui vise à développer la production par voie biologique de méthionine biosourcée pour l’alimentation animale. Autre projet avec la start up Micropep Technologies : des travaux sont en cours pour la découverte de molécules naturelles capables de contrôler la croissance des plantes, à des fins de biocontrôle. A noter que l’année 2018 a vu l’intégration de trois nouveaux membres au sein du consortium : Braskem, IFPEN et MilliDrop. Ce qui porte à 50 le nombre de membres au sein du consortium, dont 34 industriels parmi lesquels L’Oréal, Michelin, Roquette, Total, ARD, Carbios, Deinove, Global Bioenergies, Processium, etc.

Des objectifs ambitieux de développement d’ici à 2025

Pour les années à venir, TWB entend pérenniser son modèle économique, qui a permis de générer près de 30 M€ de contrats industriels entre 2012 et 2018. La plateforme spécialisée dans les biotechnologies industrielles entend générer un chiffre d’affaires de 10 M€ en 2019 tout en maintenant une bonne santé financière. Pour ce faire, elle entend de poursuivre ses efforts pour fédérer l’ensemble des acteurs pour maturer les technologies de base et les convertir en produits et en entreprises au sein d’un seul et même écosystème, à l’interface de la recherche et du développement industriel. « Nous souhaitons renforcer notre dimension internationale en intégrant de nouveaux partenaires étrangers dans le consortium et en participant à la création d’une offre technologique collaborative européenne. Toutes ces actions visent à atteindre notre ambition de devenir le leader européen des biotechnologies industrielles à l’horizon 2025 », indique Olivier Rolland, directeur exécutif de TWB.

Partager cet article avec :