Biotechnologie : Evonik investit dans Modern Meadow

Partager cet article avec :
Evonik investit dans les biotechnologies.

Le chimiste allemand Evonik a annoncé le 19 septembre un investissement de sa filiale capital-risque dans la start-up Modern Meadow : cette entreprise développe des matériaux biofabriqués inspirés du cuir animal. Le montant de cet investissement n’a pas été dévoilé. La technologie de Modern Meadow permet d’obtenir du collagène, une protéine naturellement présente dans la peau des animaux, par le biais d’un processus de fermentation réalisé par des levures.

Vers une production à l’horizon 2020

« La demande des consommateurs pour des produits non dérivés d’animaux augmente rapidement. Grâce à cet investissement, Evonik aide Modern Meadow à développer une technologie durable respectueuse des animaux », a déclaré Lutz Stoeber, directeur des investissements d’Evonik Venture Capital en Amérique du Nord. Le matériau produit par la start-up ressemble plus au cuir traditionnel que les équivalents synthétiques : il contient du collagène, principal composant structural des peaux de vache. Evonik, expert dans le développement, la mise à l’échelle et la production commerciale de produits à base de fermentation, va épauler Modern Meadow dans l’industrialisation de son procédé dans le but de démarrer la production commerciale en 2020. Cet investissement dans la production biotechnologique de collagène permettrait également au chimiste allemand de renforcer se croissance dans les domaines cosmétique et pharmaceutiques. Evonik s’intéressait déjà aux biotechnologies : rachat de la start-up française spécialisée dans les ingrédients cosmétiques Alkion Biopharma en 2016, rachat de la méthionine de Metabolic Explorer en 2016, etc.

Partager cet article avec :