Biostimulation : Axioma lance Forti’vigne

Partager cet article avec :

L’entreprise spécialisée dans la conception de biosolutions issues d’actifs naturels Axioma a annoncé le lancement du projet Forti’vigne en octobre 2020. Ce projet, d’une durée de trois ans, a pour objectif de proposer aux viticulteurs une solution pour protéger les vignes face au stress climatique. Pour cela, Axioma travaillera en partenariat avec l’Inrae de Bordeaux, le laboratoire Akinao, l’IFV et Oenoteam. La viticulture est le premier secteur agricole en terme de valeur et représente un chiffre d’affaires de 12,2 milliards d’euros à l’export. Cependant, la vigne est l’une des cultures les plus menacées par les variations climatiques. « Chez Axioma, notre mission est de concevoir les innovations dont l’agriculture française a besoin pour lutter notamment contre les effets des stress climatiques et biotiques. Nous attachons beaucoup d’importance à notre souveraineté et c’est la raison pour laquelle nous choisissons un avenir industriel en France », a commenté Anthony Bugeat, fondateur d’Axioma. Axioma a développé un biostimulant, Rezist, qui sera étudié dans le projet Forti’Vigne afin de mieux comprendre le mode d’action des biostimulants, encore trop peu connu.

Une unité de production en Nouvelle-Aquitaine

Afin d’assurer sa souveraineté dans le domaine de la lutte contre les stress climatiques, la société s’engage dans une démarche industrielle visant à assurer la fourniture de ses innovations au monde agricole français. Pour cela, Axioma compte faire construire une unité de production à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), qui devrait entrer en fonctionnement en janvier 2021. Cette usine assurera une production respectueuse des « standards écologiques » et permettra de stocker des « volumes de crise ». Actuellement, la société emploie 15 personnes, et cet effectif devrait passer à 35 dans les trois ans à venir.

Partager cet article avec :