Biorecyclage : Carbios produit ses premières bouteilles en PET 100 % issues de déchets plastiques

Partager cet article avec :
Fermenteur de 30 litres chez Carbios (c) Carbios

Le bioplasturgiste Carbios a annoncé la production de ses premières bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) à partir d’acide téréphtalique purifié (rPTA) entièrement issu de son procédé de biorecyclage de déchets plastiques. Cette « première mondiale » confirme ainsi le potentiel de la technologie du groupe français pour orienter la filière industrielle plastique vers un modèle d’économie circulaire. « Nous avons développé avec succès le premier procédé biologique permettant de déconstruire touts les types de plastiques PET usagés en leurs constituants de base. Ces derniers peuvent ensuite être réutilisés pour la production de nouveaux plastiques vierges, comme des bouteilles en PET. Cette nouvelles étape souligne l’incroyable potentiel de notre technologie basée sur l’utilisation d’enzymes et apporte une solution sans précédent pour résoudre le problème croissant de nos déchets plastiques », commente Alain Marty, directeur scientifique de Carbios, en poste depuis avril 2015. Cette annonce intervient quelques mois après que le groupe clermontois ait atteint un taux de conversion de 97 % de l’hydrolyse du PET en 16 heures.

Une montée en échelle de son procédé en cours

Preuve de l’efficacité et de la fiabilité de son procédé, Carbios étudie actuellement un projet de démonstrateur de biorecyclage d’une capacité de 10 000 à 20 000 tonnes par an de déchets traités. Le groupe envisage de l’implanter sur le site de Kem One à Saint-Fons (Rhône). La mise en service est prévue pour le milieu de l’année 2019, et les premières productions devraient démarrer en 2021. En outre, la société Carbios a obtenu en janvier 2019 un financement à hauteur de 7,5 millions d’euros sur 39 mois dans le cadre du programme des investissements d’avenir. Cette somme va accélérer l’industrialisation de sa technologie de biorecyclage enzymatique des plastiques et fibres de PET.

Partager cet article avec :