Biopolymères : Kaneka s’associe à Shisheido pour des emballages cosmétiques

Partager cet article avec :
Le PHBH de Kaneka trouve des applications en emballage. (c)Kaneka

Le producteur japonais d’intermédiaires chimiques Kaneka a noué un partenariat avec son compatriote Shisheido, acteur de la cosmétique et du luxe. Cet accord prévoit que Kaneka fournisse son polymère biodégradable et biosourcé PHBH (poly3-hydroxybutyrate-co-3-hydroxyhexanoate) pour le développement de conditionnements pour la cosmétique : conteneurs, outils, matériaux d’emballage, etc. Produit via un procédé de fermentation d’huiles végétales, le PHBH s’avère également biodégradable à la fois en conditions aérobies et anaérobies. Il se caractérise par une flexibilité mécanique, une résistance accrue à la chaleur, et ses propriétés de barrière à la vapeur d’eau. Devant l’engouement suscité par son biopolymère, le groupe Kaneka a récemment renforcé ses capacités de production de PHBH au Japon, et a créé une filiale dédiée en Amérique du Nord.

Shisheido veut promouvoir les emballages durables

Cette collaboration avec Kaneka s’inscrit dans la nouvelle stratégie de Shisheido, qui vise « à innover dans la beauté pour un meilleur monde ». Dans ce cadre, le groupe japonais de cosmétique veut démocratiser les conditionnements à empreinte environnementale réduite. Depuis 2011, Shisheido s’appuie sur du polyéthylène issu de canne à sucre pour les emballages de ses produits pour le soin des cheveux. En outre, il utilise depuis 2015 des résines provenant de bouteilles plastiques recyclées pour fabriquer ses bouteilles de shampoings.

Partager cet article avec :