Bioplastiques : Novamont augmente sa capacité de production

Partager cet article avec :
L’usine d production de Novamont à Patrica. Crédit: Dinhill On

Le producteur italien de bioplastiques Novamont a annoncé le 16 octobre une augmentation de 37 % de sa capacité de production de bioplastiques compostables Mater-Bi. Ce matériau est issu d’un mélange du polyester Origo-Bi (produit à partir d’huile de chardon) et d’amidon. Il est majoritairement produit sur le site historique du groupe, à Terni (Italie), qui a une capacité de production de 110 000 tonnes par an. La société a commencé à produire du Mater-Bi sur le site de Patrica (Italie), qui jusqu’à présent ne produisait que de l’Origo-Bi. Cette modification du site permet à la société d’augmenter sa capacité de production de 40 000 tonnes annuelles et lui permettant de répondre à la demande croissante de produits biodégradables et compostables.

Un site revalorisé et de revalorisation

« Le démarrage de la production de Mater-Bi dans l’usine Mater-Biopolymer est une réalisation majeure pour notre groupe et le résultat de tous les travaux que nous avons menés au cours des dernières années pour innover et industrialiser nos technologies. Ce nouveau pas en avant, juste un an après l’inauguration de la deuxième ligne de production de biopolyester, consolide notre modèle de régénération locale et notre chaîne d’approvisionnement en bioéconomie intégrée, qui repose sur de nouvelles usines implantées dans des sites désindustrialisés », a déclaré Catia Bastioli, directrice général de Novamont. En effet, l’usine Mater-Biopolymer de Patrica, inaugurée en octobre 2018, est le résultat de la reconversion d’une unité de production de PET, exploitée par le pétrochimiste Mossi & Ghisolfi. Ce site, qui permet également la production de l’Origo-Bi nécessaire à la fabrication du Mater-Bi, est conçu de façon à minimiser les coûts et à revaloriser les déchets.

Partager cet article avec :