Biomatériaux : DSM et Ecor travaillent avec un consortium industriel d’ameublement

Partager cet article avec :
Le NiagaEcor est issu de cellulose obtenue par le recyclage de cartons. (c)DSM

La société DSM-Niaga (coentreprise entre DSM et Niaga spécialisé dans les revêtements de sols recyclés) et le groupe Ecor (producteur de matériaux verts de construction) ont débuté une collaboration avec un consortium réunissant des industriels de l’ameublement. Ce partenariat vise à étudier la possibilité d’utiliser des panneaux issus de recyclage au sein de nouveaux meubles. « Cet effort collectif rallient tous les acteurs de la chaîne de valeur à la même cause. Nous croyons fermement que nous sommes meilleurs ensemble, et nous sommes impatients de continuer à aller de l’avant et d’inspirer les autres à suivre l’exemple des produits circulaires et des modèles commerciaux grand public, bénéfiques pour les hommes et pour la planète », déclare Kelly Hall, directrice générale de DSM-Niaga. Actuellement, environ 10 millions de tonnes de meubles sont jetés dans l’Union européenne. Le marché de l’ameublement utilise principalement des matériaux non circulaires, en raison de la faible disponibilité de matériaux recyclés de haute qualité.

Une alternative durable aux panneaux pour ameublement

Cette collaboration va également permettre à DSM-Niaga et Ecor de muscler la production des matériaux renouvelables NiagaEcor, qu’ils ont développés conjointement en 2017. Ces produits sont fabriqués à partir des panneaux de fibres naturelles cellulosiques d’Ecor, et d’un adhésif « click-and-unclick » de DSM-Niaga. Ils constituent une alternative plus saine et recyclable aux panneaux de fibres, de particules ou de mousse pour les meubles. Dans ce cadre, DSM-Niaga et Ecor ont d’ores et déjà initié un renforcement capacitaire aux Pays-Bas pour étendre la fourniture de ses panneaux innovants.

Partager cet article avec :