Biologie de synthèse : Ginkgo Bioworks lève 290 M $

Partager cet article avec :
Ginkgo Bioworks est une biotech américaine.

La société américaine de biotechnologies Ginkgo Bioworks a réalisé le 19 septembre un tour de table de 290 millions de dollars (263,7 M€). Cette opération porte ainsi le total des fonds de la société à 719 millions de dollars (653,8 M€). Cette levée de fonds permettra d’élargir la portée de la plateforme de programmation cellulaire de l’entreprise : les experts des microorganismes pourront ainsi exploiter tout le potentiel de l’ingénierie biologique. Les entreprises de tous les secteurs comment à comprendre le potentiel de la biologie synthétique pour remplacer des procédés non durables ou pour résoudre des problèmes mondiaux urgents, à l’image de Bayer qui a lancé en 2018 une coentreprise avec Ginkgo.

Une entreprise en pleine croissance

« La levée de fonds [du 19 septembre] nous permettra d’étendre notre technologie et de poursuivre notre volonté d’introduire la biologie dans tous les secteurs de biens physiques – les matériaux, les vêtements, l’électronique, etc. Ce sont toutes des industries de biotechnologie, mais elles ne le savent pas encore », a déclaré Jason Kelly, p-dg et cofondateur de Ginkgo Bioworks. La preuve en est avec les différents partenariats signés par la société au cours des deux dernières années, tels qu’un contrat de 122 millions de dollars avec Cronos pour la production de cannabinoïdes en culture, ou encore un partenariat avec Roche pouvant atteindre 160 millions de dollars pour la découverte d’antibiotiques novateurs.

Partager cet article avec :