Bioéthanol : Sulzer collabore avec ArcelorMittal en Belgique

Partager cet article avec :
La division Chemtech de Sulzer va installer une ligne de distillation chez ArcelorMittal. (c)Sulzer

Le spécialiste des équipements de séparation et de mélange Sulzer a été choisi par le sidérurgiste ArcelorMittal pour l’installation d’une ligne de distillation sur une aciérie à Gand en Belgique. Via ce partenariat, Sulzer apporte son soutien au projet européen Steelanol qu’ArcelorMittal a initié avec Lanzatech depuis 2015, visant à valoriser les émissions d’émissions industrielles en biocarburants. Les développements réalisés lors de ce programme H2020 ont abouti en juin 2018 à un investissement de 150 millions d’euros sur le site belge d’ArcelorMittal.

Une conversion par fermentation bactérienne

Le partenariat avec Sulzer s’inscrit dans le cadre de la construction d’une unité destinée à valoriser les émissions gazeuses issues de la fabrication d’acier en bioéthanol (80 millions de litres par an). La capture des émissions enrichies en monoxyde de carbone provenant des hauts fourneaux va servir à alimenter des bactéries acétogènes capables de convertir par fermentation ces gaz en bioéthanol. « Avec ce contrat, nous travaillons en partenariat avec ArcelorMittal et LanzaTech pour créer une nouvelle usine de fabrication intégrée produisant de l’acier et de l’éthanol à grande échelle avec la consommation d’énergie et le gaspillage les plus faibles au monde. De cette manière, nous développons des stratégies clés pour répondre aux politiques de réduction des émissions de carbone les plus exigeantes », déclare Jacques Juvet, directeur des ventes Process de la division Technologies de séparation de Sulzer Chemtech.

 

Partager cet article avec :