Bioéconomie : Lancement du projet Nenu2phar

Partager cet article avec :

Le pôle de compétitivité Industries et Agro-Ressources (IAR) a fait part du lancement du projet européen Nenu2phar. Soutenu par le partenariat public-privé « Biobased Industries Joint Undertaking » (BBI JU) à hauteur de cinq millions d’euros, ce programme vise à mettre en place une filière de bioplastiques à base de polyhydroxyalcanoates (PHA) à partir de ressources durables. Il étudiera également la fin de vie de ces produits. Les PHA sont un groupe de biopolymères qui sont désormais largement reconnus comme des alternatives aux plastiques dérivés de combustibles fossiles. Ces polymères sont renouvelables, biodégradables et biosourcés. Il n’existe cependant pas de chaîne de valeur durable en Europe. De plus, le spécialiste italien des PHA Bio-On a annoncé sa banqueroute en janvier 2020 suite à une accusation de manipulation du marché.

Six objectifs pour une filière

Au cours des trois prochaines années, le projet Nenu2phar développera une filière de production à partir de micro-algues et d’une sélection de souches bactériennes. Afin de parvenir à développer cette filière, Nenu2phar s’appuiera sur six objectifs : développer des polymères PHA compétitifs biosourcés et durables pour l’environnement et l’économie ; formuler et fonctionnaliser le polymère pour le développement de masterbatches et de compoundage ; identifier les processus du PHA pour atteindre des propriétés fonctionnelles définies du bioplastique meilleures que celles des plastiques conventionnels ; développer des produits en PHA éco-conçus ; démontrer la circularité et la durabilité de la chaîne de valeur Nenu2phar ; et accroître la sensibilisation des parties prenantes et des consommateurs à ces produits.

Nenu2phar, débuté en septembre 2020 et qui s’achèvera en mars 2024, regroupe 16 partenaires européens sous la coordination du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) : Danone, Kaj Plastics, Sofradim production, IFG Exelto, Elixance, Celabor, Bio-Mi, Biotrend, Lomartov Applied Innovation Engineering, Zero emissions engineering, le CEA, Innovation Plasturgie Composites, Itene ; Centexbel, l’université de Bretagne Sud et le pôle IAR.

Partager cet article avec :