Biocontrôle : Amoéba accumule les partenariats

Partager cet article avec :

Le producteur de biocides biologiques Amoéba a annoncé la signature de deux nouveaux partenariats, les 30 et 31 mars. Que ce soit avec Certis Europe ou BASF, il s’agit dans les deux cas de contrats de transfert de matériel. Autrement dit, ces partenariats de recherche ciblée mettent à disposition des partenaires des produits expérimentaux, ici contenant le lysat d’amibe Willaertia magna C2c maky, afin de les tester, tout en interdisant à celui qui les reçoit de se les approprier, de les diffuser ou de les exploiter commercialement. C’est également le cas du partenariat signé avec Stähler Suisse récemment. BASF procédera à ses propres essais en plein champs et sous serres afin d’évaluer les performances des amibes d’Amoéba, des micro-organismes capables de phagocyter d’autres micro-organismes (bactéries, champignons…), à prévenir les maladies fongiques sur un ensemble de cultures. « Ce nouveau partenariat conclu entre Amoéba et BASF, présent aux côtés des agriculteurs dans le monde entier à travers sa division « Agricultural Solutions », illustre l’intérêt grandissant pour les travaux de recherches menés par Amoéba depuis 10 ans », a expliqué Fabrice Plasson, p-dg d’Amoéba. Certis Europe, quant à lui, effectuera des essais dans des vignobles de 3 pays européens, à savoir l’Italie, l’Allemagne et la France. Ces essais auront pour objectif d’évaluer les performances des biocides d’Amoéba à prévenir les maladies du mildiou sur la vigne, causant des pertes importantes de rendement chaque année. Tous ces test présentent un important potentiel de valorisation pour la société et sont une étape essentielle vers d’éventuels partenariats commerciaux.

Partager cet article avec :